Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Ingénieur électronicien / Ingénieure électronicienne

Domaine : Industries
Dernière mise à jour : 16/07/2014

Recherche et développement, production, vente… L'expertise de l’ingénieur électronicien est précieuse à tous les niveaux.

Yves-Marie Abiven

- 25 ans
- Diplômé de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Brest (ENIB)
- Expérience : 1 an
- Gif-sur-Yvette (91)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • concevoir du matériel et des composants électroniques
  • participer à la production de composants électroniques

Que fait-il ?
Ingénieur d'études, ingénieur d'essais, ingénieur d'affaires...Les spécialisations de l'électronicien lui offrent un large champ d'activités. Il peut concevoir du matériel et des composants électroniques, participer aux différentes phases d'étude ou superviser une production.

Comment travaille-t-il ?
Au sein du bureau d'études, l'ingénieur électronicien met au point des solutions techniques répondant à un cahier des charges précis. Grâce à la CAO (conception assistée par ordinateur), il définit des circuits électroniques associant transistors et microprocesseurs. Une fois le schéma d'ensemble tracé, il effectue des simulations destinées à vérifier que toutes les fonctions sont bien remplies, puis réalise un prototype. Celui-ci est ensuite testé, avant d'être intégré aux téléviseurs ou aux téléphones mobiles, par exemple. L'ingénieur électronicien peut également être responsable d'un projet d'installation sur mesure ou prendre la responsabilité de l'achat des matériaux de production.

Où exerce-t-il ?
L'ingénieur électronicien exerce son activité au sein d'un service recherche et développement ou dans un laboratoire. Mais il peut aussi travailler dans un atelier s'il est chargé de superviser les activités d'une unité de production.

Les +
Les technologies liées à l'électronique se développant sans cesse, l'ingénieur électronicien voit en permanence son périmètre d'action s'élargir.

Les -
Les unités de fabrication des cartes à puce sont totalement aseptisées. L'ingénieur électronicien travaille en combinaison spéciale, dans une pièce sans fenêtre appelée ''salle blanche'' et d'où le moindre grain de poussière est banni !

2

Les qualités essentielles

  • méthodique
  • bilingue

Méthodique
La complexité des systèmes réalisés requiert beaucoup de rigueur.

Minutieux / Minutieuse
Travailler sur des composants électroniques, qui sont à la fois fragiles et coûteux, nécessite une grande attention et une extrême habileté manuelle.

Bilingue
L'ingénieur électronicien doit maîtriser l'anglais pour lire les revues spécialisées et échanger avec des confrères étrangers.

3

Le salaire

de 2 200 €

à 3 500 €

plus d'informations sur le métier

Ingénieur électronicien, votre salaire varie en fonction du secteur d'activité et de votre expérience. En plus de votre salaire fixe, vous recevez parfois une rémunération variable liée à vos performances ou aux résultats de votre entreprise.

Ingénieur d'études / Ingénieure d'études
2 200 € à 3 500 €

Chef de service
3 400 € à 5 000 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les entreprises de l'électronique ou industrielles
  • les organismes publics

plus d'informations sur le métier

Les entreprises du secteur électronique, notamment dans les domaines des radiocommunications, de l'imagerie médicale et de la détection, sont celles qui recrutent majoritairement les ingénieurs électroniciens débutants.

L'industrie, en particulier l'aéronautique, l'automobile ou les sociétés de télécommunications, offre aussi des possibilités de débuter.

Certains organismes publics, comme le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ou le ministère de la Défense, proposent également quelques emplois.

Selon la Fieec, Fédération des industries électriques, électroniques et de communication, l'industrie électronique représente environ 117 600 emplois en France. L'électronique francilienne est principalement tournée vers la fabrication de composants électroniques et vers l’électronique professionnelle.

5

L’évolution professionnelle

  • ingénieur d'études / ingénieure d'études
  • chef de service

plus d'informations sur le métier

Ingénieur d'études / Ingénieure d'études
Au sein d'un service recherche et développement, vous participez à la mise au point de composants et d'équipements électroniques.

Chef de service
Après 10 ans d'exercice, vous coordonnez le travail d'une équipe d'ingénieurs, qui conçoit ou produit des composants et des équipements électroniques.

6

La formation et les diplômes

> bac + 5

plus d'informations sur le métier

Dans tous les cas, les études sont longues et sélectives. Le niveau bac + 5 est indispensable. Si les écoles d'ingénieurs restent la voie classique, les diplômés de l'université arrivent aussi à faire carrière.

Les écoles d'ingénieurs recrutent, sur concours ou dossier, principalement :

-   après une classe préparatoire (CPGE) scientifique, pour 3 ans d’études (concours très sélectif) ;

-   après le bac S ou STI2D systèmes d’information et numérique pour les écoles avec prépa intégrée (2 ans) puis le cycle d’ingénieur (3 ans) ;

-   en admission parallèle : sur titre après un BTS, L2, DUT ou L3.

Dans le domaine de l'électronique, on peut citer Telecom Paris Tech, Supelec (Gif-sur-Yvette), ENSEA (Cergy-Pontoise), ISEP (Paris), ESIEE (Noisy-le-Grand), les écoles du réseau Polytech (Paris, Orsay…), etc. Certaines de ces écoles sont universitaires (comme le réseau Polytech des universités Pierre et Marie Curie-UPMC et Paris-Sud).
L'accès s'y effectue en général à bac + 2.

A l'université, après une licence (bac + 3), les masters technologies et techniques de télécommunications (Paris-Est Marne-la-Vallée) ; systèmes embarqués et informatique industrielle (Paris Sud)...) ; systèmes électroniques et systèmes informatiques – SESI (Télécom ParisTech, UPMC Paris)… sont adaptés aux fonctions d'études et de recherche. Ils donnent un niveau bac + 5 mais pas le titre d'ingénieur.

Formations

Bac ou équivalent
BACTEC STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement durable spécialité systèmes d'information et numérique Le bac technologique STI2D s'adresse à ceux qui s'intéressent à l'ingénierie industrielle, à l'innovation technologique et à la préservation de l'environnement. Il prépare à la poursuite d'études (...)
BACPRO Systèmes électroniques numériques Le titulaire de ce bac pro peut travailler chez un artisan, dans une PME, chez un constructeur ou dans une entreprise industrielle, chez un commerçant ou dans la grande distribution, pour une société (...)
Bac + 2
DUT Génie électrique et informatique industrielle Les technologies des domaines du génie électrique et de l'informatique industrielle (GEII) sont au coeur de la vie quotidienne depuis les équipements de la maison jusqu'aux moyens de transports. Dans (...)
Bac + 5

Liens utiles

Métiers et secteurs
FEDELEC, fédération des électriciens et électroniciens

Un site pour les futurs spécialistes en électricité, en alarme, en climatisation, en domotique ou en téléphonie.

http://www.fedelec.fr
Emploi et recrutement
APEC, Agence pour l'emploi des cadres

Le site incontournable de l'emploi cadre. Des informations sur le marché du travail, plusieurs milliers d'offres d'emploi et la possibilité de déposer son CV dans la CVthèque ou de recevoir des offres ciblées directement dans sa boîte aux lettres électronique.

http://www.apec.fr
Actualités spécialisées
Secrétariat général du CNRS

Un site qui s'adresse avant tout aux jeunes chercheurs, qui trouveront ici l'actualité détaillée de leur activité. Tout sur les carrières et les rémunérations au CNRS.

http://www.sg.cnrs.fr