Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Courtier d'assurances / Courtière d'assurances

Domaines : Commerce - Immobilier, Economie – Gestion - Finance
Dernière mise à jour : 16/07/2014

Travailleur indépendant, le courtier d’assurances est en contact direct avec ses clients, qui viennent le voir pour souscrire une assurance automobile, habitation ou une complémentaire santé.

Jean Eudes Lébeaupin

- 43 ans
- Formation interne
- Expérience : 2 ans
- Paris (75)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • définir le besoin d'assurance de chaque client
  • proposer aux clients des contrats d'assurance

Que fait-il ?
Le courtier d'assurances propose des contrats d'assurance adaptés aux besoins de chaque client. Il choisit parmi l'ensemble des contrats existants sur le marché celui qui convient le mieux aux risques à couvrir. Il peut également réaliser des contrats sur mesure.

Comment travaille-t-il ?
Le courtier d'assurances est indépendant de toute société d'assurance ou mutuelle. Quand il reçoit un client particulier ou une entreprise, il analyse ses besoins et les risques à couvrir pour lui négocier ensuite le contrat le mieux adapté. Il discute aussi bien les tarifs que la couverture offerte par les compagnies d'assurance, faisant ainsi jouer la concurrence au profit de son client. Une fois le contrat signé, il peut assurer le suivi du dossier et aide l'assuré dans ses démarches en cas de sinistre. Pour exercer, le courtier doit être inscrit au Registre du commerce.

Où exerce-t-il ?
Le courtier d'assurances partage son temps entre son bureau et ses clients, auxquels il rend visite. Il travaille seul ou au sein d'une équipe de salariés.

Les +
Le métier est idéal pour les personnes aimant l'autonomie. Le courtier démarche et négocie comme bon lui semble.

Les -
Sa rémunération dépend du nombre de contrats qu'il décroche et de l'importance des contrats signés !

2

Les qualités essentielles

  • dynamique
  • rigoureux / rigoureuse

Dynamique
Le courtier d'assurances doit à la fois conserver les clients existants et en dénicher de nouveaux en permanence. Il dépense beaucoup d'énergie.

Rigoureux / Rigoureuse
En tant que conseiller, il aide ses clients à établir un bilan précis de leur situation et leur propose des produits qui répondent exactement à leurs besoins.

Convaincant / Convaincante
Sa fonction est avant tout commerciale : il doit être capable de s'adapter aux demandes de ses interlocuteurs pour leur proposer les meilleurs produits.

3

Le salaire

de 1 400 €

à 2 900 €

plus d'informations sur le métier

Courtier, vous touchez une commission sur les contrats que vous vendez et sur les dossiers traités. Vos revenus, très variables, dépendent donc de multiples critères : notoriété, taille du cabinet, profil de la clientèle (particuliers ou professionnels), catégorie et nombre de contrats vendus, etc.

Commercial / Commerciale
1400 € à 2 900 €

Directeur d'un cabinet de courtage / Directrice d'un cabinet de courtage
6 600 € en moyenne

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les cabinets de courtage
  • travail en indépendant

plus d'informations sur le métier

Les sociétés de courtage offrent leurs chances aux débutants, et 80 % d'entre elles emploient moins de 9 salariés.

Après avoir fait ses preuves, le courtier d'assurances peut envisager de racheter un portefeuille de clients afin de s'installer comme indépendant.

5

L’évolution professionnelle

  • commercial / commerciale
  • directeur / directrice

plus d'informations sur le métier

Commercial / Commerciale
Vous prospectez pour trouver de nouveaux clients au sein d'un cabinet de courtage. Avec les années, vous entretenez le portefeuille de la société et essayez de le renouveler sans cesse.

Directeur d'un cabinet de courtage / Directrice d'un cabinet de courtage
Vous managez une équipe de commerciaux au sein de votre propre société.

6

La formation et les diplômes

  • bac + 2
  • bac + 6

plus d'informations sur le métier

Pour pouvoir exercer en tant que courtier, il faut obtenir la capacité professionnelle. Cette dernière doit être justifiée soit par un stage professionnel obligatoire d'au moins 150 h effectué auprès d'une entreprise d'assurance, soit de 2 ans dans un cabinet de courtage ou d'assurance, soit de 4 ans dans une fonction à responsabilité au sein d'une entreprise commerciale ou industrielle, soit être diplômé (minimum bac + 3) dans le secteur de l'assurance et du courtage. Il faut ensuite se faire immatriculer à l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires d’Assurances (ORIAS).

Un bac + 2 permet de travailler comme collaborateur. C'est un minimum pour débuter dans ce métier. Il s'agit notamment du BTS assurance, du DUT carrières juridiques et du DEUST banque organismes financiers et de prévoyance (à Clermont-Ferrand uniquement pour ce diplôme).

Après un bac + 2, il est possible de préparer une licence professionnelle (bac + 3). On peut citer la licence pro chargé de clientèle assurance (Université Paris 13), la licence pro gestion juridique des contrats d'assurance (Université Panthéon-Assas) ou la licence pro commercialisation des produits et services de banque et assurance (IUT Marne-la-Vallée, site Meaux).

Pour accéder rapidement à des emplois liés à la gestion de portefeuille et au management, voire s'installer à son compte, il est fortement recommandé de justifier d'un bac + 5.

A l'université, il existe des masters professionnels spécialisés dans l'assurance, comme par exemple, le master gestion du risque en finance et en assurance (Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

Les diplômes des écoles de commerce (HEC Paris, ESSEC business school, ESCP Europe, EM Lyon business school, EDHEC business school...) donnent également accès à des postes de courtier. Ces écoles recrutent essentiellement post-prépas (bac + 2) et sur concours.

Après un bac + 5, il est possible de compléter sa formation, en un an, par le mastère spécialisé Finance et Asset Management proposé par l'ESSEC business school.

Par ailleurs, il existe des écoles spécialisées comme l'ENASS (Ecole nationale d'assurances) en collaboration avec le CNAM et l'IFPASS. L'Institut de formation de la profession de l'assurance (ex-ENASS/EAE) délivre plusieurs diplômes ou certifications à partir du niveau bac.

Formations

Bac + 2
BTS Assurance Le titulaire de ce BTS est un collaborateur polyvalent, apte à prospecter la clientèle, proposer et gérer des contrats, réaliser des opérations de souscription et d'indemnisation. Il peut exercer son (...)
DUT Carrières juridiques L'assistant juridique peut exercer des fonctions juridiques, administratives, comptables et financières auprès d'avocats, notaires ou huissiers de justice. Dans l'entreprise il assiste la direction (...)
Bac + 5

Liens utiles

Métiers et secteurs
CSCA, Chambre syndicale des courtiers d'assurance

Un large tour d'horizon sur la profession de courtier en assurances ou de courtier maritime, comprenant des chiffres sur le secteur et une fiche très détaillée sur le métier.

http://www.csca.fr
FFSA, fédération française des sociétés d'assurances

La FFSA propose l'actualité du secteur de l'assurance, ainsi qu'une rubrique consacrée aux métiers et aux formations de l'assurance. Découvrez les chiffres clés de l'emploi, les métiers en vidéo, l'annuaire des organismes de formation, etc.

http://www.ffsa.fr
Ecoles - organismes de formation
ENM, Ecole nationale de la magistrature

Incontournable pour tous ceux qui veulent devenir magistrat : les concours, la formation initiale, la formation continue, etc.

http://www.enm.justice.fr
Emploi et recrutement
Le portail de l'emploi en Ile-de-France

Conseils pratiques, démarches, adresses et liens utiles vers les partenaires de l'emploi en Ile-de-France, tout ce qu'il faut pour vous aider dans votre recherche.

http://emploi.iledefrance.fr
Etudes et statistiques
Rapport 2010 de l'observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance

Un dossier complet sur les professionnels de l'assurance (âge, taux de féminisation, niveaux de diplôme, fonction, etc.) et sur les besoins à venir des sociétés du secteur.

http://www.metiers-assurance.org/fichiers/PARUS/NBARO/BARO2010/Barometreprospectif2010.pdf