Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Chaudronnier / Chaudronnière

Domaine : Industries
Dernière mise à jour : 01/04/2014

Acteur essentiel de l'industrie mécanique et aéronautique, le chaudronnier est très recherché sur le marché du travail.

Cyril Dunod

- 26 ans
- Bac pro chaudronnerie
- Expérience : 9 ans
- Vitry-sur-Seine (94)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • fabriquer des appareils ou des pièces en métal
  • travailler à partir de plaques ou de tubes en métal

Que fait-il ?
Le chaudronnier réalise des pièces destinées principalement aux industries automobile, aéronautique ou aérospatiale. Il travaille des plaques ou des tubes de métal, qu'il s'agisse de tôle, d'acier, de cuivre ou encore d'aluminium.

Comment travaille-t-il ?
A partir d'un plan, le chaudronnier effectue un traçage de la pièce d'acier, de métal ou de cuivre, qu'il doit travailler manuellement, en utilisant des gabarits ou en ayant recours à l'informatique, via le TAO (triage assisté par ordinateur). Il découpe ensuite les éléments selon diverses techniques, comme la cisaille ou l'oxycoupage. Il met ensuite en forme la pièce, en la pliant, la cintrant ou l'étirant. Puis il assemble les différents morceaux et les monte sur le chantier ou à l'atelier.

Où exerce-t-il ?
Equipé de chaussures et de gants de sécurité, d'un casque antibruit et de lunettes de protection, le chaudronnier travaille en atelier puis sur les chantiers pour les pièces volumineuses.

Les +
Ce métier permet d'évoluer de l'atelier vers différents services, notamment vers le bureau d'études, en tant que dessinateur.

Les -
La plupart des tâches s'effectuent debout, ce qui implique une bonne condition physique.

2

Les qualités essentielles

  • précis / précise
  • attentif / attentive

Précis / Précise
La réalisation des pièces implique un travail d'une grande minutie et beaucoup d'attention.

Attentif / Attentive
Il faut en permanence respecter les règles de sécurité qui régissent la vie de l'atelier.

Organisé / Organisée
Ce métier implique une certaine autonomie et la capacité à planifier son travail.

3

Le salaire

de 1 050 €

à 1 500 €

plus d'informations sur le métier

Votre salaire de chaudronnier varie en fonction de votre profil professionnel et du secteur d'activité dans lequel vous exercez.

Ouvrier chaudronnier / Ouvrière chaudronnière
1 050 € à 1 500 €

Chef d'équipe
1 200 € à 2 000 €

Chef d'atelier
1 300 € à 2 500 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les entreprises spécialisées en chaudronnerie
  • les industries mécaniques, aéronautiques et de la construction navale

plus d'informations sur le métier

Les premiers recruteurs de jeunes chaudronniers sont les entreprises spécialisées en chaudronnerie.

Les entreprises de l'industrie mécanique, de l'aéronautique et de la construction navale offrent aussi des opportunités pour un premier emploi.

Les secteurs d’activité faisant appel aux compétences des chaudronniers sont variés et bien implantés en Ile-de-France : industrie automobile, chimique, aéronautique, ferroviaire, mais aussi BTP. Les chaudronniers franciliens exercent également dans les services techniques et d'entretien des mairies, des hôpitaux, etc. L’insertion des diplômés est d’autant plus facile que les départs à la retraite sont nombreux.

5

L’évolution professionnelle

  • ouvrier chaudronnier / ouvrière chaudronnière
  • chef d'atelier

plus d'informations sur le métier

Ouvrier chaudronnier / Ouvrière chaudronnière
Vous exécutez des travaux de chaudronnerie en atelier.

Chef d'équipe
Après 10 ans d'expérience professionnelle, vous organisez le travail d'une petite équipe, puis vous gérez les stocks et l'outillage.

Chef d'atelier
Après 15 ans d'exercice, vous définissez le planning des équipes d'ouvriers et supervisez le travail des différents intervenants présents dans l'atelier.

6

La formation et les diplômes

  • CAP
  • bac + 5

plus d'informations sur le métier

Le CAP réalisation en chaudronnerie industrielle, qui se prépare en 2 ans après la classe de 3e, constitue le 1er niveau de diplôme menant au métier de chaudronnier.

Les titulaires de ce CAP peuvent compléter leur formation en préparant en 1 an une MC (mention complémentaire) soudage. Ils ont également la possibilité de rejoindre la filière bac pro.

Accessible en 3 ans après la classe de 3e, ou en 2 ans après le CAP, le bac pro technicien en chaudronnerie industrielle forme des spécialistes de la fabrication d'ensembles chaudronnés, mais aussi d'ensembles de tôlerie, de tuyauterie industrielle et d'ossatures en structures métalliques. Le bac pro technicien outilleur est une autre voie possible.

En 2 ans après le bac, le BTS du domaine de la chaudronnerie conduit à encadrer une équipe ou à occuper différents postes à responsabilité. Deux diplômes s’avèrent particulièrement adaptés : le BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle et le BTS étude et réalisation d’outillages de mise en forme des matériaux.

Des écoles d'ingénieurs spécialisées sont accessibles en admission parallèle à partir d'un bac + 2. On peut citer le diplôme d'ingénieur de l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers, spécialité génie industriel option structures chaudronnées, (en partenariat avec Ingénieurs 2000) et le diplôme d’ingénieur de l’école polytechnique universitaire Pierre et Marie Curie spécialité matériaux.

Formations

CAP / BEP ou équivalent
CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle Le titulaire du CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle participe à la production de charpentes métalliques, cuves, bâtis de machines, poteaux, etc.# Il travaille à la mise en forme de métaux (...)
MC Soudage Le titulaire de cette mention complémentaire est un soudeur manuel qui prépare et réalise des assemblages en atelier ou sur chantier. Il sait interpréter des documents techniques et connaît les (...)
Bac ou équivalent
BACPRO Etude et définition de produits industriels Ce bac pro mène aux fonctions de technicien de bureau d'études dans les entreprises de construction mécanique, chaudronnerie, automobile, aéronautique...# A partir d'un cahier des charges exposant (...)
BACPRO Technicien en chaudronnerie industrielle Le titulaire de ce diplôme est spécialiste de la fabrication d'ensembles chaudronnés, d'ensembles de tôlerie, de tuyauterie industrielle et d'ossatures en structures métalliques. Il intervient (...)
BACPRO Technicien outilleur Le titulaire de ce bac pro réalise des outillages qui donnent forme aux métaux, plastiques, caoutchoucs pour produire en grande quantité des objets très divers (bouteilles plastiques, carrosseries de (...)
Bac + 2
BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle Les techniciens supérieurs issus de ce BTS sont spécialisés dans l'exécution de plans d'ensemble et de détail d'ouvrages chaudronnés, l'organisation de la fabrication des éléments constitutifs de ces (...)
BTS Constructions métalliques Ponts, pylônes, voies ferrées, écluses, vannes de barrage, appontements, halles, piscines, gymnases, hangars, silos... tous ces ouvrages réalisés par assemblage relèvent du savoir-faire du technicien (...)
BTS Etude et réalisation d'outillages de mise en forme des matériaux Au sein d'une entreprise spécialisée ou dans un atelier intégré à une entreprise de fonderie, de construction aéronautique ou de fabrication mécanique, le titulaire du BTS ERO crée les outillages (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
FIM, fédération des industries mécaniques

Ce site offre un panorama complet de l'activité des industries mécaniques : chiffres clés, emplois et qualifications.

http://www.fim.net
AFIM, Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

De l'automaticien au mécanicien, en passant par l'électricien, ce site présente les différents métiers de la maintenance. Il fait également le point sur les formations du secteur, des CAP jusqu'au mastères spécialisés.

http://www.afim.asso.fr
UIMM, Union des industries et métiers de la métallurgie

L'UIMM est une organisation professionnelle qui représente les intérêts de l'ensemble des entreprises de la métallurgie et joue un rôle majeur dans l'organisation patronale française en raison de l'importance dans l'économie nationale des secteurs qu'elle représente. Regroupant 111 syndicats de branche et 80 chambres syndicales territoriales, l'UIMM s'appuie sur un réseau national très structuré et de proximité. A consulter principalement pour sa rubrique Les jeunes et l'industrie, qui apporte des réponses aux questions concernant l'apprentissage.

http://www.uimm.fr
UPA, Union professionnelle artisanale

Des dossiers pratiques, organisés par secteurs, portant notamment sur les métiers et les formations du textile, de l'habillement et du cuir.

http://www.upa.fr