Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Métreur, économiste de la construction / Métreuse, économiste de la construction

Domaines : BTP - Architecture, Economie – Gestion - Finance
Dernière mise à jour : 10/03/2015

Economiste de la construction est un métier de chiffres mais aussi de contacts. Pour chaque dossier, ce pro est en relation avec de multiples interlocuteurs, de l'architecte au conducteur de travaux.

Angelo Calamini

- 56 ans
- BT études et économie de la construction
- Expérience : 30 ans
- Paris (75)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • calculer le prix de la construction de maisons ou d'immeubles
  • évalue la quantité de matériaux nécessaire

Que fait-il ?
Le métreur, économiste de la construction, évalue et mesure la quantité de matériaux nécessaire à la construction ou l'entretien d'immeubles, de bureaux ou de maisons. Il en estime le prix de revient et en suit la réalisation.

Comment travaille-t-il ?
L'économiste aide le client dans la définition précise de ses besoins, dans la mise au point du budget global de l'opération et de son financement. Il travaille ensuite avec l'architecte du début de la conception des bâtiments, jusqu'à leur livraison. Il définit les estimations prévisionnelles des projets de construction ; il établit les cahiers des charges techniques ; il conseille le client dans le choix des entreprises ; il contrôle le respect du budget alloué. Au sein d'une entreprise de construction, l'économiste travaille pour établir les devis estimatifs des travaux. Il veille au respect du prix initial en assurant un contrôle financier de la réalisation des travaux. Dans des sociétés ayant un patrimoine immobilier à gérer, l'économiste prévoit, estime, et organise les travaux de constructions neuves, d'entretien et de rénovation. Enfin, l'économiste a un rôle de plus en plus important dans le conseil et l'assistance des maîtres d'ouvrages publics (collectivités territoriales, département, région...). Ses connaissance en économie et en droit de la construction lui permettent de participer à l'élaboration de projet de développement d'équipements publics.

Quel verdissement du métier ?
Le métreur économiste de la construction doit pouvoir proposer des solutions de construction plus respectueuses de l'environnement, notamment en matière d'économies d'eau et d'énergie.

Où exerce-t-il ?
Le métreur partage son temps de travail entre le chantier et son bureau, où il effectue calculs et vérifications. Au sein d'une PME, il lui arrive de recevoir les clients.

Les +
Le métier d'économiste à de multiples facettes qui permettent des environnements de travail très variés et des activités diversifiées et évolutives.

Les -
C'est un métier qui comporte de lourdes responsabilités et qui n'est pas toujours rémunéré à la hauteur des risques pris.

2

Les qualités essentielles

  • rigoureux / rigoureuse
  • autonome

Curieux / Curieuse
Chaque projet étant unique, l'économiste recherche les solutions techniques et économiques les plus adaptées.

Rigoureux / Rigoureuse
Son travail s'intègre dans un travail d'équipe et sa qualité participe à la qualité globale du projet. Les estimations et les cahiers des charges ne doivent pas comporter d'erreurs.

Autonome
L'économiste est autonome dans l'organisation de son travail. Il travaille au bureau, participe à des réunions de travail entre professionnels, visite les chantiers en cours, s'informe régulièrement sur les évolutions techniques.

3

Le salaire

de 1 100 €

à 2 400 €

plus d'informations sur le métier

Votre salaire de métreur varie en fonction de votre niveau de qualification, de votre expérience et de l'employeur.

Aide métreur / Aide métreuse
1 118 € à 1 100 €

Métreur / Métreuse
1 100 € à 2 400 €

Métreur vérificateur/ Métreuse vérificatrice
1 500 € à 2 700 €

Chef métreur / Chef métreuse
2 700 € à 3 800 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les entreprises du secteur privé
  • le secteur public

plus d'informations sur le métier

Les cabinets d'économistes, les architectes, les entreprises de construction, les collectivités territoriales, les administrations, embauchent des économistes de la construction.

Dans le secteur public, il est fonctionnaire dans des ministères ou des municipalités. Il est alors recruté sur concours. Les ministères emploient souvent des vérificateurs de travaux du bâtiment ayant au minimum un BTS ou des adjoints techniques des bâtiments de France titulaires d'un BEP.

Les entreprises recherchent des jeunes ayant une formation de niveau bac professionnel, BTS ou des ingénieurs économistes de la construction. Les architectes et les gestionnaires de patrimoine recherchent des BTS ou des ingénieurs économistes de la construction.

5

L’évolution professionnelle

  • aide métreur / aide métreuse
  • chef métreur / chef métreuse

plus d'informations sur le métier

Aide métreur / Aide métreuse
Vous assistez un métreur expérimenté pour effectuer les métrés sur les chantiers et des estimations de travaux.

Métreur / Métreuse
Vous êtes le lien entre le chantier et l'entreprise dont vous dépendez. Vous rédigez des cahiers des charges, organisez des consultations d'entreprises, contrôlez l'avancement des travaux et des coûts.

Métreur vérificateur/ Métreuse vérificatrice
Vous proposez des stratégies économiques et des solutions de construction en cas de problème. Vous prenez en charge en totalité une opération de construction.

Chef métreur / Chef métreuse
Vous dirigez une équipe de métreurs au sein d'une PME.

6

La formation et les diplômes

  • bac pro
  • bac + 5

plus d'informations sur le métier

Le bac pro technicien d'études du bâtiment option A : études et économie est le diplôme minimum requis pour exercer la profession de métreur. Il se prépare en 3 ans après la 3e.

Après un bac STI2D spécialité architecture et construction ou un bac pro technicien d'études du bâtiment (avec un bon dossier scolaire), il est conseillé de préparer  en 2 ans le BTS études et économie de la construction. Ce diplôme donne plus rapidement accès à la fonction de chef métreur.

Il existe aussi un DUT génie civil, accessible en 2 ans après un bac S ou bac STI2D.

Une poursuite d’études vers la licence professionnelle (bac + 3) permet de se spécialiser en 1 an. On peut citer, par exemple, la licence pro spécialité économie de la construction en contexte européen (Paris Est Marne-la-Vallée ; lycée Ledoux de Vincennes) ; spécialité chef de chantier (Valenciennes).

A bac + 5, un master professionnel du domaine de l'économie de la construction conduit en peu de temps aux postes à responsabilité. Ce diplôme se prépare en 2 ans après une licence génie civil. On peut citer le master spécialité génie civil (UPMC ; ENS de Cachan) ; spécialité architectural et urbain (université de Valenciennes) ; master spécialité ingénierie de la construction à haute qualité environnementale (Lyon 1).

Formations

Bac ou équivalent
BACTEC STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement durable spécialité architecture et construction Le bac technologique STI2D s'adresse à ceux qui s'intéressent à l'ingénierie industrielle, à l'innovation technologique et à la préservation de l'environnement. Cette filière permet la poursuite en (...)
BACPRO Technicien d'études du bâtiment option A : études et économie Cette formation est axée sur l'acquisition de connaissances techniques et économiques dans tous les domaines de la construction.# Le titulaire de l'option études et économie est un professionnel (...)
Bac + 2
BTS Etudes et économie de la construction Spécialiste du suivi économique et de l'organisation de chantiers, le technicien supérieur en études et économie de la construction intervient à tous les stades d'un projet de bâtiment et de voieries (...)
DUT Génie civil - construction durable Sur le chantier, en bureau d'études ou en laboratoire d'essais, le technicien supérieur en travaux publics et aménagement participe à l'étude et à l'exécution de travaux de génie civil. Formé aux (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
Les travaux publics

Site de la Fédération nationale des travaux publics. Des informations concises et claires sur les activités du secteur, les métiers et les formations.

http://www.metier-tp.com
CCCA-BTP, Comité de concertation et de coordination du bâtiment et des travaux publics

Quelles que soient vos questions sur les métiers du bâtiment, elles trouveront sûrement une réponse sur ce site. Métiers, formations, alternance, adresses des CFA, recherche d'emploi, etc. Toutes les informations sont facilement accessibles.

http://www.ccca-btp.fr
Fédération française du bâtiment Grand Paris

Des chiffres sur le bâtiment en Ile-de-France, des informations et des adresses utiles mais aussi une rubrique métiers et formation exhaustive (les fonctions,l'emploi, les formations par métiers, les certifications...). Avec un carnet d'adresses complet destiné aux jeunes (structures d'accueil et d'information, bourses à l'emploi, adresses des CFA, etc.) et aux professionnels de la région Ile-de-France.

http://www.grandparis.ffbatiment.fr/
UNTEC (Union nationale des économistes et coordonnateurs de la construction)

Tout sur le métier d'économiste de la construction. A consulter pour se familiariser avec l'exercice de cette profession et chercher des informations techniques et réglementaires.

http://www.untec.com/00_koama/visu_untec/index.asp?sid=350&cid=16635&cvid=16654&scid=16654&lid=1
Planète TP

De nombreuses photos des différentes réalisations de travaux publics, des présentations des hommes et des métiers font de ce site un portail instructif pour découvrir le monde des TP.

http://www.planete-tp.com
Cap BTP

Le Comité central de coordination de l'apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics, dit CCCA-BTP, a commandité ce site très complet. Les informations détaillées sur les formations et les témoignages de pros éclairent sur les carrières possibles dans le BTP.

http://www.cap-btp.com
Guide des métiers salariés des professions libérales (dossier OPCA PL - Organisme paritaire collecteur agréé des professions libérales)

On peut trouver dans ce guide, édité par l'OPCA PL (Organisme paritaire collecteur agréé des professions libérales), une description des grandes familles professionnelles, ainsi que les principaux métiers qui s'y exercent et les formations pour y accéder.

http://www.opcapl.fr/jeunes/decouvrez-nos-metiers.asp