Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Que faire après la 3e ?

Domaine : Orientation
Avril 2014
Voir le dossier complet

Vos possibilités d'orientation

Après la 3e, deux grandes voies distinctes de formation sont envisageables : la voie générale et technologique, et la voie professionnelle. Pour bien choisir, connaissez la finalité de chacune.

Si votre préférence va vers la seconde générale et technologique, sachez qu'elle accueille plutôt des élèves souhaitant s'engager vers des études d'au moins 2 ans après le bac. Pour vous épanouir dans cette voie, vous devez vous sentir à l'aise dans les disciplines scolaires qui vont rester relativement théoriques.

On attendra de vous un travail plus rapide, plus approfondi qu'au collège. Vous aurez tout intérêt à lire beaucoup, à faire des exercices supplémentaires, à être plus autonome. Vos résultats chuteront peut-être un peu, le temps que vous vous adaptiez à ces nouvelles exigences. Pas d'affolement : un travail régulier et une bonne organisation vous permettront de trouver rapidement votre vitesse de croisière.

Au mois de mai, vous allez devoir formuler des vœux dans le dossier d’affectation que vous distribuera votre collège : 1 vœu correspond à 1 établissement/1voie d’orientation. Pour une orientation en voie générale et technologique, vous pouvez émettre 4 vœux au maximum dans l’académie de Créteil et Versailles, 8 vœux dans l’académie de Paris.
Vous préciserez ultérieurement, au moment de votre inscription en établissement, les  enseignements d’exploration choisis s’ils sont courants. S’ils sont rares, il faudra les mentionner sur votre fiche de vœux. Dans la presque totalité des cas, au moins l’un  est consacré à l’économie. Ils permettent une première approche des matières que vous retrouverez dans les différentes séries de 1re et terminale.

Les enseignements facultatifs sont également à demander lors de votre inscription dans votre lycée d’accueil.

Il existe 3 bacs généraux et 8 bacs technologiques.
Le bac technologique, grâce auquel vous approcherez un domaine d'activité, vous conduira à des études plutôt courtes (BTS ou DUT), concrètes et professionnalisantes.
Le bac général, plus théorique, peut lui aussi donner lieu à des études courtes, mais il rend surtout possible l'accès à l'université, aux classes préparatoires, aux écoles spécialisées, etc.

Chaque type de baccalauréat compte différentes spécialités, ce qui donne une coloration supplémentaire au diplôme. Une fois ce choix fait, vous vous consacrerez à votre réussite scolaire et à votre projet professionnel.

Les bacs généraux :

  • le bac S (scientifique)
  • le bac L (littéraire)
  • le bac ES (économique et social)

Les bacs technologiques :

  • le bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) avec 4 spécialités : architecture et construction ; énergie et environnement ; innovation technologique et éco-conception ; systèmes d'information et numérique.
  • le bac STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués)
  • le bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion)
  • le bac STL (sciences et technologies de laboratoire) avec 2 spécialités : biotechnologies ; sciences physiques et chimiques de laboratoire
  • le bac ST2S (sciences et technologies de la santé et du social)
  • le bac STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)
  • le bac hôtellerie
  • le bac TMD (techniques de la musique et de la danse).

A noter : le bac Hôtellerie et le bac TMD se préparent en passant par une seconde spécifique.

 Découvrez chacun de ces bacs de la voie générale et technologique dans notre dossier Préparer un bac général ou technologique. Cela vous permettra d'avoir des réponses sur les poursuites d'études et les débouchés métiers correspondants.

En revanche, choisir  la voie professionnelle, c'est décider de vous former rapidement à un métier ou une famille de métiers. Pour vous engager dans cette voie, vous devez donc avoir déjà bien cerné votre projet professionnel.

En 3 ans, vous pourrez passer l'un des bacs professionnels répartis en 17 champs professionnels, qui vous permettront d'entrer dans la vie active.

Des CAP (certificats d'aptitude professionnelle) en 2 ans sont également proposés en lycée professionnel (ainsi qu'en CFA) et vous préparent à entrer dans la vie active avec  un métier. Avec un bon dossier scolaire, une poursuite d'études vers un bac professionnel (bac pro) ou un brevet professionnel (BP) est envisageable.

Pour aller plus loin
Pour illustrer la différence entre CAP et bac pro, prenons l’exemple des diplômes du domaine de l’hôtellerie restauration.
Dans ce domaine, on trouve 5 CAP qui forment chacun à un métier précis : cuisinier, serveur en restaurant, serveur en brasserie-café, agent de services hôteliers, agent polyvalent de restauration.
De leur côté, le bac pro commercialisation et services en restauration et le bac pro cuisine donnent des compétences dans tous les domaines attenants à l’hôtellerie-restauration : production culinaire, production de services, commercialisation, organisation et animation d'une équipe, gestion d'entreprise.

L'enseignement en voie pro est plus concret qu’en voie générale et technologique, les disciplines générales étant très souvent appliquées au domaine d'activité choisi. Les enseignements professionnels représenteront environ la moitié de votre temps de formation. Et vous aurez des périodes de formation en entreprise chaque année. Vous travaillerez beaucoup en petits groupes et en atelier, ce qui rendra l'enseignement plus vivant et les relations avec les professeurs plus directes.

De plus, sachez qu'il existe des possibilités de passerelles. Par exemple, entre :

- le CAP et la 1re professionnelle (le bac pro s’obtient en 4 ans) ;
- la 2nde professionnelle et la 1re techno (rarement);
- la 2nde générale et technologique et la 1re professionnelle (attention au nombre de places et de spécialités proposées qui sont souvent peu nombreuses !).

Pour obtenir une place en lycée professionnel, vous devrez formuler des vœux dans le dossier d’affectation distribué au collège (jusqu’à 4 pour les académies de Créteil et Versailles, 8 pour l’académie de Paris). C’est le logiciel Affelnet qui calcule vos chances d’obtenir l’affectation souhaitée à partir de plusieurs critères : vos notes, le nombre de places proposées dans le ou les établissements demandés et l’ordre de vos vœux. En effet, il est essentiel de formuler vos vœux d’affectation dans l’ordre de vos préférences !

A noter : Certaines formations rares ou très demandées peuvent faire l’objet d’une procédure particulière en cours d’année permettant aux élèves intéressés de participer à des entretiens d’information pour évaluer leur motivation. Il s’agit de la procédure Passpro qui se déroule entre mars et mai. Les établissements demandés émettent un avis sur la candidature des élèves participants qui leur donne une priorité d’affectation s’il est favorable.

Les diplômes de la voie pro se préparent à temps plein en lycée pro ou en CFA (centre de formation d’apprentis) en alternance.

A temps plein, vous bénéficierez des cours d’enseignement général et professionnel au lycée. Seules les périodes de stage se dérouleront en entreprise.

Si vous choisissez l’alternance, vous aurez la possibilité de vous former tout en travaillant en entreprise, sur une durée de 2 ou 3 ans suivant le diplôme visé. Vous devrez pour cela signer un contrat d'apprentissage avec un CFA et une entreprise que vous aurez trouvée préalablement (par vos propres moyens ou avec l’aide du CFA).
Pour réussir dans cette voie, il faut être bien organisé et faire preuve de volonté ainsi que d'une grande motivation : les journées de travail sont parfois longues pour un adolescent ! De plus, les semaines sont fatigantes lorsqu'il faut jongler entre les cours et le travail en entreprise ! Essayez de bien cibler votre stage de 3e, cette première expérience contribuera à convaincre un employeur de vous prendre.

A la fin de l'année de 3e, le redoublement peut également être envisagé à la demande de votre famille. Cette solution peut s'avérer utile si l'orientation que vous envisagiez n'est pas accordée par le conseil de classe. Réfléchissez bien aux raisons pour lesquelles vous avez été mis en difficulté durant l'année de 3e. Un redoublement n'est bénéfique que si vous vous donnez réellement les moyens de travailler et que votre projet correspond bien à votre profil et à vos capacités. Parlez-en avec le conseiller d’orientation-psychologue de votre établissement et avec vos professeurs.

Aller à la page précédente
Page :12345
Aller à la page suivante