Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Charlotte Koekenbier

Etudiante en BTS Animation et gestion touristiques locales, Epinay-sur-Seine (93)
Date de l'interview : 28/07/2010

Un BTS en deux ans offre un maximum de garanties puisqu’on arrive avec de solides bagages sur le marché du travail.

Après deux annnées de fac, en arts plastiques puis en histoire, Charlotte Koekenbier est partie vivre pendant un an en Irlande. A son retour, elle a été admise en BTS AGTL au lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine.

Pourquoi vous êtes vous orientée vers un BTS ?

J’ai opté pour la rapidité. À 26 ans, je ne veux plus faire de longues études. J’ai envie de travailler. Un BTS en deux ans m’offre un maximum de garanties puisqu’on arrive avec de solides bagages sur le marché du travail. De plus, faute de moyens financiers, je n’aurais pas pu payer une formation privée, je devais donc me tourner vers un établissement public.

Après quelques mois de cours, pensez-vous avoir fait le bon choix ?

Oui ! Je suis très contente. J’avais besoin de structures et d’être accompagnée. La proximité avec l’équipe pédagogique, composée de professeurs et d’une ancienne professionnelle, me plaît donc beaucoup. Elle préconise une façon d’enseigner très différente de celles que j’ai connues à l’université où je me sentais livrée à moi-même. Le premier semestre est axé sur une autoévaluation positive de soi. Il n’y a pas de notes. J’ai pris très vite confiance en moi.

À quoi ressemble votre journée type ?

Le rythme est intensif. Les journées commencent à 10 heures et finissent à 19 h 30. Nous sommes 23 dans la classe (dont 21 filles), ce qui facilite les échanges et la solidarité. Pour réussir, il faut être travailleur, disponible et curieux. On passe beaucoup de temps devant des ordinateurs afin d’apprendre à se servir de logiciels et d’effectuer des recherches pour nos projets. On participe aussi à beaucoup d’actions professionnelles. Par exemple, le lycée a noué un partenariat avec la Maison du théâtre et de la danse d’Epinay-sur-Seine. Nous sommes chargés des accueils les jours de spectacle. C’est très instructif puisque nous sommes plongés dans le monde professionnel et que nous découvrons tous les acteurs du secteur touristique (collectivités, associations, entreprises…).

Votre formation inclut-elle des stages ?

Oui, il y a des stages obligatoires en première et en deuxième années. Je viens de commencer un stage qui m’apporte beaucoup. J’ai rejoint le service de la vie citoyenne de la ville de Stains. Pendant deux mois, je m’occupe de l’accueil des délégations étrangères qui participeront prochainement à une semaine de coopération sur thème « eau et assainissement ». Je m’implique d’autant plus qu’il s’agira de mon projet de fin d’études ! Pour laisser une trace, je poste mes impressions sur un blog deux fois par semaines.

Après le BTS, vous n’envisagez pas de continuer vos études ?

Comme je souhaite travailler rapidement, j’hésite à faire une licence professionnelle après le BTS. Je sais qu’une année supplémentaire me permettrait de rendre mon parcours encore plus attractif et d’évoluer plus vite en termes de salaire et de responsabilités. Pour certains camarades, le BTS n’est qu’une première étape. Personnellement, je ferai le point à la fin de mon cursus.